Transformer une infirmière certifiée par l’État en sage-femme : quel pont ?

Une réorientation en tant qu’infirmière certifiée par l’État vers une autre profession médicale ou paramédicale est possible dans divers domaines. Plusieurs options s’offrent alors aux candidats, et en France, pour ceux qui le souhaitent et sont soumis à acceptation, il est possible de construire un pont qui mène à la deuxième ou troisième année d’école de sage-femme.

Jusqu’en 2017, la première année d’études sur la santé (PACES) était obligatoire pour intégrer ces écoles et il était donc nécessaire de reprendre un cursus universitaire dès le début. A noter que depuis le début de l’année scolaire 2020, la fameuse première année de médecine appelée PACES (First Common Year of Health Studies) a été remplacée par plusieurs voies (PASS ou LAS) pour accéder aux études de maintenir la santé.

A lire en complément : Comment obtenir le diplôme d’aide-soignante ?

Pour les infirmières désireuses de devenir sage-femme, une nouvelle opportunité leur a permis de mettre à profit leurs années d’études dans un institut de formation infirmière et leur expérience pour accélérer leur réorientation vers la profession de sage-femme, une profession médicale. C’est le dispositif passerelle .

Cadre juridique de ce portail qui offre aux infirmières la possibilité de suivre des cours de sages-femmes

Cette passerelle a été mise en place suite au décret du 24 mars 2017 sur les modalités d’approbation directe des études médicales, dentaires, pharmaceutiques ou de sages-femmes jusqu’à la deuxième ou la troisième année.

A découvrir également : Comment devenir infirmière au Québec ?

Le but de cet appareil s’ouvre la porte à des études en médecine, en maieutique, en dentisterie et en pharmacie pour des profils de candidats plus diversifiés, y compris des professions paramédicales dans des conditions spécifiques. Il peut également permettre une réorientation si le cours initialement choisi n’était pas le bon.

Le texte original répertorie d’abord les candidats éligibles à cette passerelle.

Parmi eux, on trouve « les titulaires du diplôme d’État d’assistant médical, qui certifient au moins trois années d’études supérieures pour les personnes justifiant une pratique professionnelle dans le cadre de ce diplôme de deux ans ». En d’autres termes, vous deviez être infirmière autorisée et avoir exercé cette profession pendant au moins deux ans avant de soumettre un dossier pour l’appareil.

Ce besoin pour les deux années de mouvement a été aboli en 2019 et a donné plus la possibilité pour les professionnels de postuler.

Un nouveau décret devrait achever le premier très prochainement afin que chaque université puisse accueillir des candidats. À ce moment-là, les centres d’examen avaient regroupé plusieurs universités, et les candidats retenus étaient ensuite répartis entre les différents établissements universitaires. Chaque école peut désormais proposer un certain nombre de places.

Le décret du 24 mars 2017, tel que modifié par le décret du 13 décembre 2019, prévoit :

L’organisation du système des passerelles par toute université ayant une santé UFR et élimine la condition de pratique professionnelle de 2 ans à temps plein pour les titulaires de diplômes d’assistants médicaux.

Recyclage infirmier à sage-femme : comment postuler pour le dispositif passerelle ?

La sélection se déroule en deux étapes : une phase d’admission, suivie de la recevabilité orale.

La phase d’admission

Dans un premier temps, les candidats doivent soumettre un dossier à une unité de formation au plus tard le 15 mars de chaque année (la liste des écoles de sages-femmes est disponible sur le site de l’Ordre des sages-femmes). Cependant, vous devez consulter les textes car cette date est toujours sujette à modification.

Les documents de candidature doivent inclure les documents suivants :

  • Une copie de votre carte d’identité
  • Un curriculum vitae détaillé dès l’obtention du diplôme d’études secondaires
  • Une copie du diplôme d’État
  • Une lettre de motivation, qui doit défendre ce projet de formation, a présenté la volonté du candidat.
  • Un certificat d’honneur au numéro de présentation du dossier (il n’est possible de tenter sa chance que deux fois)

Les détails du dossier se trouvent dans la section correspondante des centres de formation ou dans le contenu du décret.

Une fois le dossier soumis, il sera examiné. Chaque jury d’admission retient généralement un nombre de candidats égal au double du nombre de places orales.

La composition du jury est précisée à l’article 5 du décret du 24 mars 2017

Le jury d’admission directe en deuxième ou troisième année d’études médicales, dentaires, pharmaceutiques ou de sages-femmes, nommé par le président du centre d’examen de l’université, comprend :

— Directeur d’une unité de formation et de recherche médicales ;

— Un chef d’unité de formation et de recherche en dentisterie ;

— Directeur d’une unité de formation et de recherche en pharmacie ;

— Un directeur d’une structure qui dispense une formation de sages-femmes des offres ;

— Six membres du personnel enseignant et hospitalier des hôpitaux et des universités appartenant au groupe des disciplines médicales, dentaires et pharmaceutiques du Conseil universitaire national, dont deux issus de disciplines médicales, deux de disciplines dentaires et deux de disciplines pharmaceutiques ;

— Deux sages-femmes enseignantes.

La phase d’autorisation

Les candidats sélectionnés par le jury d’admission sont reçus individuellement lors d’un entretien avec le même jury.

Ce dernier posera des questions pour évaluer le candidat selon différents critères, tels que :

Motivations et potentiel cognitif pour une formation longue et difficile  : Le candidat doit connaître l’organisation, les études qu’il souhaite poursuivre et les exigences dont il a besoin en termes de participation. Le jury évaluera également sa capacité à se démarquer en tant que professionnel position.

Capacité organisationnelle du candidat à s’adapter aux délais et aux contraintes des études et du financement du projet restant pendant un certain temps.

La cohérence du cours doit être soulignée, ainsi que les expériences professionnelles qui se rapprochent du domaine d’activité souhaité par le candidat.

— Les compétences en communication écrite et orale (fluidité, clarté) sont également importantes.

— Enfin, le jury évaluera la valeur ajoutée que le candidat apporte au métier de sage-femme et ses qualités humaines.

À l’issue de ces tests et en fonction du dossier du candidat, de son expérience et des places disponibles, le jury l’orientera vers l’école de sages-femmes de deuxième ou troisième année.

Un décret des ministères responsables de l’enseignement supérieur et de la santé fixe chaque année le nombre de places allouées à chaque secteur solides (médicaux, dentaires, pharmaceutiques ou maieutiques).

Exemples de chiffres pour l’Université de Bordeaux Au début de l’année scolaire 2020, 8 places étaient disponibles pour l’entrée dans l’école des sages-femmes.

33 personnes ont postulé (toutes professions confondues), 5 candidats ont été sélectionnés pour entrer en 2e année et 3 pour débuter en 3e année.

Vous pouvez consulter ces statistiques sur le site de l’université de Bordeaux.

Transition d’infirmière à sage-femme : quels sont les coûts et comment les financer ?

Les écoles de sages-femmes sont financées et agréées par les conseils régionaux. Ces derniers déterminent les critères d’éligibilité gratuitement ou non aux études.

Les infirmières qui ont bénéficié du système de transition doivent supporter les coûts liés à cette réglementation, qui peuvent atteindre 9500 euros par année de formation.

Cependant, il peut y avoir de l’aide pour le financement à travers :

  • Par le biais du Personal Training Account ou CPF  : Dans le cadre d’un projet de transition de carrière et pour les employés ayant acquis un certain nombre de mois d’expérience professionnelle, il est possible de demander de l’aide pour la gestion d’une formation.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page dédiée du site Web du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Intégration.

  • À partir de Pôle Emploi , cela est possible sous certaines conditions, pendant la période de formation.

Le cas des écoles de sages-femmes en Belgique

Les études de sage-femme sont proposées à l’Université de la Communauté française de Belgique (il y en a 9). Il s’agit d’un apprentissage d’une durée de 4 ans.

La reconnaissance européenne du diplôme français d’infirmier permet une mobilité au sein du L’Union européenne et le DE acquis en France sont donc reconnus en Belgique. Les infirmières peuvent ensuite s’inscrire dans des écoles de sages-femmes belges.

Vous devez d’abord demander l’équivalence du baccalauréat, qui n’est pas reconnue. Cette procédure est très longue et porte ses fruits.

Ensuite, le candidat doit soumettre une demande motivée aux centres de formation des universités belges pour tenter d’intégrer une école de sages-femmes en deuxième année. Cependant, les places sont très serrées et les résultats ne seront pas annoncés avant septembre, une fois que les chiffres seront disponibles pour les écoles finalisées.

Reconversion d’infirmière à sage-femme, le cas de l’école de sages-femmes de Lausanne en Suisse

L’école HESAV ou Haute Ecole de Santé Vaud à Lausanne, en Suisse, propose une formation de sage-femme en deux ans. Cette formation n’est disponible que pour les infirmières ou l’équivalent qualifications disponibles. Vous pouvez trouver les informations sur le site Web de l’école.

Le diplôme d’État français doit d’abord obtenir l’équivalence avec la Croix-Rouge suisse (reconnaissance des titres de travail étrangers).

Pour participer à cette école, les conditions d’admission doivent être remplies et les tests dits réglementaires doivent être réussis. Ces événements ont lieu une fois par an.

Si vous recherchez des informations sur d’autres professions, vous pouvez trouver tous les articles de notre blog. Que vous cherchiez à vous réorienter dans un autre domaine de la santé ou d’une manière complètement différente, notre support de recyclage post-IDE et toutes les ressources disponibles sur notre site Web sont là pour vous aider.

Professionnels