Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste : quel professionnel consulter ?

Qu’il s’agisse du psychiatre, du psychanalyste, du psychologue ou du psychothérapeute, il n’est pas toujours aisé de savoir quel professionnel consulter. Il est pourtant essentiel de savoir faire la différence entre eux, car ils n’ont pas les mêmes formations ni les mêmes vocations. Découvrez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir sur ces professionnels et leurs spécificités.

À quel moment faut-il se tourner vers le psychiatre ?

Très connu, le psychiatre justifie d’une formation de dix ans d’études au minimum. En effet, la période d’apprentissage de ce médecin s’étend sur 4 ans auxquels s’ajoutent 6 ans de tronc commun en médecine. Il a aussi une expérience pratique assez conséquente et son exercice est strictement encadré en France.

A voir aussi : 3 conseils pour un tatouage parfait

Le psychiatre est le seul professionnel habilité à poser des diagnostics médicaux, ce qui fait de lui le premier interlocuteur du patient. Il peut mener des soins et organiser une prise en charge en cas de besoin. Ce professionnel de la santé mentale peut aussi déléguer certains aspects de la prise en charge à un psychologue ou à un assistant social.

Astreint à un code de déontologie, il peut avoir une spécialisation en thérapie interpersonnelle (TIP) ou en thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

A lire aussi : Comment faire un stage à l'étanger ?

Vous vous demandez quel professionnel consulter lorsque la douleur au quotidien devient difficile à gérer dans vos relations sociales ou personnelles ? Faites appel à un psychiatre. Le tarif fixé par ce médecin est cependant variable.

Quand consulter un psychologue ?

Le psychologue (clinicien) bénéficie aussi d’une formation universitaire. De plus, ses compétences sont multiples. En effet, il est en mesure de concevoir des interventions psychologiques, en séances individuelles ou en groupe. Doté d’une grande capacité d’écoute, il peut également mener des psychothérapies.

Il n’effectue cependant aucune prescription, ne pose aucun diagnostic médical et n’organise pas de prise en charge, car il n’est pas un médecin. De même, il n’est pas considéré comme un professionnel de la santé.

Vous devez faire la différence entre les neuropsychologues, les psychologues du travail et les psychologues cliniciens. Renseignez-vous sur le titre exact du psychologue dont vous avez besoin avant d’aller en consultation.

Pourquoi recourir aux services d’un psychothérapeute ?

quel professionnel consulter

Le terme « psychothérapeute » est la dénomination la moins claire si vous cherchez à savoir quel professionnel consulter pour pallier votre trouble. En théorie, il englobe tous les spécialistes qui sont aptes à effectuer une psychothérapie.

Jusqu’à récemment, les conditions qui le réglementaient n’étaient pas bien définies. De nombreuses personnes ont donc pu utiliser ce titre sans avoir une formation reconnue. Un décret a cependant défini les conditions à remplir pour le mériter.

Les psychologues cliniciens et les psychiatres sont donc les seuls qui détiennent ce titre de plein droit. Les autres professionnels, quant à eux, doivent d’abord attester d’une formation. De nombreux obstacles empêchent cependant une application complète de ce décret.

Vous devez donc vous méfier d’un professionnel qui s’autoproclame « psychothérapeute » sans donner plus de précisions ni prouver qu’il mérite cette appellation. N’hésitez pas à vous renseigner avant d’aller en consultation.

Psychanalyste, TIPiste ou comportementaliste : quel professionnel consulter ?

Ces appellations désignent des professionnels qui ont suivi une spécialisation psychothérapique bien spécifique. Bien qu’elles soient de grande qualité, ces formations sont dispensées par des sociétés savantes ou des écoles en général. Les suivre et se considérer comme compétent est donc assez facile.

Vous devez faire attention et vous méfier avant de consulter un professionnel qui se dit simplement « analyste » ou « systémicien », sans préciser qu’il détient un titre de psychologue ou de psychiatre. En effet, cette affirmation indique qu’il n’a qu’un titre non réglementé, sans aucune garantie de compétence minimale.

Le TIPiste, quant à lui, pratique la thérapie interpersonnelle (ou TIP). Il s’agit, le plus souvent d’un psychologue ou d’un psychiatre. Le comportementaliste (qui est généralement un psychologue ou un psychiatre) exerce la thérapie cognitivo-comportementale ou TCC qui est une surspécialisation.

N’oubliez pas que votre choix final doit se faire en fonction des affinités et de vos besoins, quel que soit le professionnel que vous avez choisi de consulter.

News