Quel Anti-inflammatoire pour contracture musculaire ?

La mésothérapie est une technique relativement nouvelle, notamment en médecine sportive. Ce sera un nouvel outil simple pour soulager l’inconfort des coureurs. Elle consiste à injecter de faibles doses d’agents anti-inflammatoires, relaxants ou anesthésiques à l’endroit où la douleur est ressentie.

histoire de la mésothérapie

A découvrir également : Quand consulter pour intoxication alimentaire ?

La mésothérapie a été inventée par le Dr Michel PISTOR en 1952. Il aimait résumer cette thérapie par cette simple phrase : « Peu, rarement, et au bon endroit  ». Cela impliquait d’utiliser de faibles doses et de les injecter au bon endroit et à distance. Le Dr PISTOR est à l’origine de la fondation d’entreprises de mésothérapie françaises et internationales. Cette pratique fait aujourd’hui l’objet d’une formation spéciale au cours des études de médecine.

réalisation d’une séance de mésothérapie

Lire également : Comment éviter le cancer du sang ?

Les dispositifs jetables sont utilisés avec de petites seringues et des aiguilles de faible calibre. Les injections se font soit par technique manuelle, soit par technologie assistée (avec un injecteur électronique), toujours après désinfection complète de la peau. Le produit est uniquement injecté dans la peau. Celui-ci joue le rôle de « réservoir de médicament  » et permet au produit de se diffuser progressivement.

Photo : pistolet de mésothérapie

injections peuvent être effectuées à différentes profondeurs de la peau et selon différentes techniques d’injection Les .

En fait, la peau est constituée de plusieurs couches. Du plus superficiel au plus profond, on retrouve : l’épiderme, le derme superficiel, le derme profond et l’hypoderme. Le médecin choisit la profondeur d’injection en fonction de la cible de la couche cutanée souhaitée.

Différentes profondeurs d’injection et différentes Techniques d’injection de mésothérapie

Voici plusieurs techniques d’injections de mésothérapie illustrées de façon illustrée :

Injection intra-épidermique (IED)

Nous faisons des « traits » presque parallèles à la peau avec l’aiguille pour rester très superficiels. Le produit est publié en continu. À la fin de la séance, nous obtenons une « grille » de la peau dans la zone cible.

Injection intradermique superficielle — topping

Cette fois , l’aiguille est un peu plus inclinée. Le médecin effectue toujours des « coups », mais cette fois, il effectue le geste un peu plus lentement, en injectant de temps en temps des gouttes de produit. Cette fois, la libération du produit n’est plus complètement continue.

Injection intradermique profonde — point par point

Cette fois , l’aiguille est perpendiculaire à la peau. L’injection se fait plus profondément point par point, d’où le nom « point par point ».

Produits utilisés en mésothérapie

Vous pouvez mélanger plusieurs médicaments. Le choix des substances fait davantage l’objet du choix du médecin, il n’y a pas vraiment de mélange de référence. Les produits les plus couramment utilisés sont à titre informatif :

  • Lidocaïne : objectif analgésique
  • Procaïne : effet analgésique, vasodilatateur
  • Piroxicam : effet anti-inflammatoire
  • Calcitonine : effet analgésique, anti-inflammatoire, microcirculatoire.
  • Étamsylate : effet anti-œdémateux
  • Thiocolchicoside : décontractions
  • Complexe vitaminique : effet trophique
  • Silicium : effet trophique, cicatrisation tissulaire
  • Raubasin : effet de microcirculation

Les mélanges sont presque toujours constitués de lidocaïne ou de procaïne (anesthésiques locaux), qui retardent l’absorption des substances, limitent leur passage dans la circulation générale et augmenter la diffusion du produit dans la zone cible. Au mélange, selon les protocoles, sont ajoutés : un anti-inflammatoire et un relaxant musculaire. Attention, nous n’utilisons jamais de corticoïdes, ces produits sont utilisés pour les infiltrations.

Il est important de préciser que ces produits ne sont pas remboursables et relèvent de la responsabilité du patient (généralement une trentaine d’euros).

Procédure d’un protocole de traitement par mésothérapie

En règle générale, nous effectuons 3 séances à des intervalles d’une semaine , avec une efficacité après les 3èmes séances.

Effets secondaires de la mésothérapie

Les effets secondaires sont rares . Nous rapportons parfois des « tempêtes » (visage rouge et un peu ballonné), des ecchymoses au site d’injection, des nausées.

Indications pour la mésothérapie

Les indications de la mésothérapie sont principalement le traitement de la douleur de l’ système musculo-squelettique. En tant que coureur, vous êtes particulièrement intéressé par l’indication pour le traitement des tendinopathies et des lésions musculaires .

A noter que la mésothérapie occupe également une place importante en médecine esthétique  : rides, cellulite, lift, cicatrice fibreuse,…

La mésothérapie n’est pas considérée comme une technique de dopage.

mode de fonctionnement

Les mécanismes présumés de la mésothérapie relèvent de nombreuses hypothèses et théories qui ont évolué depuis le début de leur utilisation thérapeutique. Les mécanismes d’action ne sont toujours pas clairs aujourd’hui.

La mésothérapie aurait un double effet  : une action réflexe due à la piqûre et un effet pharmacologique dû aux effets des médicaments.

Effets Sting

Dans son livre, Le Coz envisage une méthode de travail locale, régionale et centrale :

Impact local : la pénétration de l’aiguille favoriser la vasodilatation locale, une action réflexe qui réduirait la production de certaines molécules, les prostaglandines.

Action régionale et centrale : Le bâton d’aiguille activerait des mécanismes de commande de porte partiellement éclairés. Comme nous l’avons vu dans l’article sur les ondes de choc (« traitement de la tendinopathie par ondes de choc »), le contrôle de la porte est un mécanisme particulier pour inhiber (freiner) la douleur dans le système nerveux.

Action sur le produit

Action locale, régionale et générale : L’hypothèse de l’effet pharmacologique de la mésothérapie est de placer les médicaments au plus près de la zone à traiter.

Efficacité de la mésothérapie

Il est difficile d’étudier l’efficacité de la mésothérapie. En effet, la qualité méthodologique des études reste toujours limitée , donc aucune conclusion fiable sur l’efficacité de la mésothérapie peut être tiré. Une partie de l’efficacité de la mésothérapie avec effet placebo n’est pas exclue.

Cependant, les résultats sont encourageants et la bonne tolérance de l’athlète à cette technique montre un intérêt pour la réalisation d’autres études. La dernière étude de Paolucci et de son équipe s’est penchée sur les effets de la mésothérapie sur les douleurs au genou, les maux de dos et les douleurs au cou. Ils concluent que la technique est efficace.

La mésothérapie est une technique assez nouvelle et « moderne » en médecine sportive. La façon dont cela fonctionne n’est pas encore bien comprise. Cependant, cette technique semble être d’une grande aide. Il ne remplace pas les traitements actuellement proposés. On dit plutôt qu’il complète le traitement déjà utilisé, notamment la physiothérapie. La mésothérapie a donc toujours sa valeur, même si de nombreux athlètes et surtout de nombreux coureurs l’ont déjà adoptée !

bibliographie

Photo : https://mi-medicalinnovation.com/fr/content/71-mesotherapie-du-genou

Évaluation de l’efficacité de la mésothérapie à effet thérapeutique. Caroline Barry. Bruno Falissard. Juin 2010. L’INSERM

images : LA QUATRIÈME RENCONTRE DE LA MÉSOTHÉRAPIE APPLIQUÉE. CALVI 11-14 septembre 2015. Dr Pierre FYOT. http://www.amiform.com/web/documents-genou-en-meso/technique-d27injection-s-st-hillier

STOCKAGE POUR L’OBTENTION DU DIU DE MÉSOTHÉRAPIE. DR BASSEL ADAMO. Année universitaire 2009-2010

Le Coz J. Traité de Mésothérapie 2e édition. Masson, 2009.

Paolucci, T., Bellomo, R., Centra, M., Giannandrea, N., Pezzi, L. et Saggini, R. (2019). La mésothérapie dans le traitement des douleurs musculo-squelettiques en rééducation : état de l’art. Journal of Pain Research, Volume 12, 2391—2401. doi : 10.2147/jpr.s209610

Un article rédigé par :

Pauline Six — Sports Medizin

Comté d’Anwendung

Grossesse